Comment choisir son piano ?

Le piano droit

Le piano droit possède un cordier vertical. Le premier modèle de piano droit débute à 1m08 et doit donc être considéré comme un instrument d’apprentissage avec lequel on apprend à développer son toucher. Son timbre doit former son oreille à la musique sans l’enfermer dans une seule sonorité. La taille du piano est évidement en rapport avec sa sonorité. Plus un piano sera petit, plus sa capacité à amplifier le son et à le diffuser sera amoindrie. La mécanique aura un touché plus difficile, voire cotonneux, une répétition molle et une finesse d’attaque réduite. Suivant l’usage du piano on s’attachera à choisir une hauteur d’au moins 1m15 pour les pianos dits d’étude pour débutants enfants ou adultes, et d’au moins 1m25 pour un niveau de jeu plus élevé.

> Avantages : le piano droit présente l’avantage d’un faible encombrement et d’une installation simple et rapide.

> Inconvénients : le piano droit présente, par rapport au piano à queue, l’inconvénient de ne pas permettre, lorsque la touche est en position basse, après que le marteau a frappé la corde, une nouvelle frappe avec un mouvement de faible amplitude. Cela est particulièrement gênant, par exemple, lorsqu’il faut exécuter des trilles, surtout dans les “pianissimo”. Le piano à queue permet au contraire de telles successions de frappes même lorsque la touche est en position basse, avec des mouvements de très faible amplitude.

Le piano à queue

Le piaqno à queue possède un cordier à l’horizontale. Il existe plusieurs tailles de piano à queue : le crapaud qui est le plus petit (1m50), le quart-de-queue (jusqu’à 1m80), le demi-queue (environ 2m), le trois-quarts-de-queue (jusqu’à 2,35 m environ), le piano de concert (2m50 à 2m75) et le grand piano qui peut mesurer près de 3m. Le meilleur piano à queue sera celui qui possèdera une sonorité personnalisée, en rapport avec l’intimité de l’utilisateur. Sa mécanique doit être rapide et précise sans être lourde.

Avantage : il possède des cordes plus longues que celles du pianos droit et a une mécanique plus sensible pour le contrôle des nuances de jeu et plus performant dans la répétition.

Inconvénient : le volume sonore du piano à queue effraie souvent par sa puissance et peut être un frein à l’achat du piano de vos rêves.

Le piano numérique

Le piano numériqueest un instrument électronique, équipé du clavier standard d’un piano, et reproduisant le son d’un piano acoustique grâce à un système électronique, la technologie la plus utilisée étant l’échantillonnage sonore. Un piano numérique nécessite une alimentation électrique.

> Avantages : pluralité des sons, casque, raccordement à l’ordinateur, mobile, ne se désaccorde pas.

> Inconvénients : clavier non destiné à la scène mais au salon, encore onéreux, sonorité (qualité et homogénéité).

Le piano arrangeur

Pour ce qui est des pianos arrangeurs, si les sons de piano sont primordiaux, il ne vous faut pas négliger l’ensemble du catalogue sonore. En effet, celui ci peut naturellement être joué en direct, mais sert surtout pour les instruments composant les accompagnements et autres morceaux MIDI que vous allez lire par le biais de disquettes ou autres. Alors, ne le négligez pas.

Les claviers arrangeurs sont en général des instruments de cinq octaves (61 notes) avec un toucher souple, la partie main gauche produit des accompagnements automatisés tandis que la main droite génère des milliers de sonorités qui deviennent de plus en plus réalistes.
Ils sont auto-amplifiés et s’adaptent à tous les styles de musique actuelle. Les accompagnements automatisés permettent aux débutants de jouer très rapidement leurs morceaux favoris et les logiciels éducatifs intégrés vous feront faire de rapides progrès. Leur gamme de prix est très large. Tout cela rend la musique plus accessible à tous.

> Avantages : pratiques car format réduit. Ce sont des instruments faciles à transporter, très fiables et qui permettent d’aborder la musique actuelle sans difficultés…et pour un prix abordable.

> Inconvénients : il n’a que cinq octaves.

L’orgue liturgique

L’orgue liturgique dit “numérique” est un instrument offrant les mêmes dispositions que celles d’un orgue classique à tuyaux : clavier, pédalier et registres de jeux. La différence essentielle est qu’au lieu de produire le son par des tuyaux, l’orgue numérique emploie des générateurs électroacoustiques dont le signal est envoyé vers des haut-parleurs via des amplificateurs. Le point commun avec l’orgue à tuyaux, justifiant le nom d’« orgue », est la capacité à prolonger les sons de manière indéfinie, contrairement à d’autres instruments à clavier tels le clavecin ou le piano. En dehors de l’orchestre, l’orgue liturgique est un instrument soliste. On peut jouer des synphonies d’église ou de cathédrale. Le disque « Musique de Lumière » de Jean-Christian MICHEL, dévoile les musiques de l’orgue liturgique.

> Avantages : on peut jouer en silence, avec un casque sur les oreilles, pas besoin de l’accorder.

> Inconvénients : c’est un instrument extrêmement coûteux, que ce soit en facture, en maintenance ou en restauration.

Les sont des instruments à cordes pincées par des petites languettes appelées “sautereaux”. Leur mécanisme compliqué leur permet d’avoir plusieurs registre de clavier. Leur tension est très faible car ils ne possèdent pas de cadre pour la renforcer à l’inverse des pianos.

Avantage :la précision, la netteté, le brillant et l’étendue.

Inconvénient : rend les sons sèchement et salis, leur tenue d’accord est très faible et le claveciniste doit toujours être équipé d’une clé d’accord.

Schémas pianos:

LE PIANO A QUEUE

PIANO NUMERIQUE  

PIANO ARRANGEURS 

ORGUE LITURGIQUE

CLAVECIN