Conférence : Mécanisme cérébraux impliqués dans le contrôle du geste musical

- Catégories : Événement

Jusqu’ici, l’essentiel de la littérature scientifique consacrée à la musique portait sur son versant perceptif. Depuis peu, on s’intéresse à la performance musicale, donc à son versant moteur. Car en définitive, du mouvement du doigt du pianiste aux cordes vocales du chanteur, l’expression musicale n’est transmise que par le geste.


Parce que la musique n’existe que grâce à l’écoulement du temps, elle est contrainte par la dimension temporelle qui pousse le cerveau du musicien à recourir à des mouvements programmés. Ces derniers présentent des avantages en termes de reproductibilité, d’automatisation, de rapidité, et font appel à des plans préalables de l’action, stockés en mémoire, et contenant les paramètres physiques du mouvement à venir. Pour être conforme à son intention musicale, le claviériste doit, parmi les paramètres constitutifs du programme moteur, contrôler l’effecteur (le bon doigt pour ne pas faire de fausse note), la force (pour respecter la nuance), la durée (pour respecter le tempo et l’articulation, c’est-à-dire la durée de silence entre chaque note). Or ces mouvements présentent l’inconvénient majeur d’être balistiques : à l’instar d’un lancer de javelot, ils sont censés aller jusqu’à leur terme sans correction possible.


Pourtant, des activités neurophysiologiques, en partie découvertes et caractérisées par notre équipe, récusent ce dogme : pour s'assurer que sa volonté soit faite, le cerveau contrôle le bon choix et la bonne exécution des paramètres du programme moteur. A l’appui du résultat de mes recherches, et au travers de nombreuses illustrations vidéos, nous nous intéresserons au contrôle de la note, la nuance, le tempo, et nous mettrons en évidence un processus cérébral automatique et irrépressible, qui prévient l’erreur potentielle, la détecte et parfois, permet de la corriger avant même sa commission.


Ces découvertes permettent de justifier certaines méthodes que préconisaient de façon purement empirique les anciens grands pédagogues du clavier, mais aussi d’en réhabiliter d’autres.


En marge de ces méthodes, seront exposées d’autres pistes pour améliorer la performance musicale, sans même toucher l’instrument : imagerie motrice, rêve lucide, et hypnose. Par exemple, l’hypnose est déjà très utilisée pour la gestion du trac de l’interprète ou la créativité du compositeur. Mais, en montrant que les mécanismes neurophysiologiques à l’œuvre dans la suggestion hypnotique, ne sont pas du ressort d’un jeu de rôle, on envisagera que cet état non ordinaire de conscience puisse contribuer aussi au versant moteur de la pratique musicale.

Médecin en Chef Cédric Meckler (MD, PhD)
cedricmeckler@orange.fr

Cédric Meckler est Docteur en Médecine et en Neurosciences. Après une thèse de Médecine consacrée aux troubles mentaux de Robert Schumann, il a soutenu une thèse de Neurosciences sur l'étude de l'activité cérébrale liée au contrôle de l'action motrice, en particulier lors de la pratique musicale. Chercheur dans l’Armée jusqu’en 2017, il a mis à profit ses recherches et publications pour proposer une nouvelle grille de lecture des méthodes de référence consacrées à la technique pianistique (Orgues Nouvelles n°39). Dorénavant, il pratique et explore le champ des états de conscience non ordinaires (hypnose, méditation, rêve lucide) qu’il utilise entre autres pour l’aide artistique, notamment la préparation à la scène (La Lettre du Musicien n°517).


Moitié du duo d'orgue à 4 mains Vernet-Meckler depuis 2006, il a enregistré avec Olivier Vernet une douzaine d'albums salués par la critique : une intégrale Mozart (Choc du Monde de la Musique), une intégrale Mendelssohn avec la transcription du Songe d’une nuit d’été par l’auteur (Diapason d’Or, 4 étoiles Monde de la Musique, 5/5 Hifi-Video, Maestro de la revue Pianiste, Enregistrement de référence du dossier bicentenaire Mendelssohn de Diapason, disque de l’année 2007 Audiophile Mélomane), un récital pour l’inauguration de l’orgue de la Cathédrale de Tulle comprenant la création d’une œuvre dédiée au Duo par Julien Bret (Excellent disque Classica, 5/5 Hifi-Video, 4 étoiles Monde de la Musique), un programme Joseph Haydn (4 étoiles Monde de la Musique, La Clef de ResMusica.com), l’intégrale de l'œuvre pour orgue de Niels Gade (5 diapasons, Excellent disque Classica), un programme autour de la danse hispanique intitulé "Pasión" (Ravel, Albeniz, De Falla, Piazzolla, et Cholley) comprenant des transcriptions par les compositeurs eux-mêmes et le Tango furioso dédié au Duo par Pierre Cholley (disque de l’année 2011 Orgelnieuws), un enregistrement en première mondiale des deux concertos pour piano et orchestre de Johannes Brahms (6/6 PianoNews) dans des transcriptions pour la configuration inédite d’orgue à 4 mains et piano à 4 mains, des pièces spécialement écrites pour orgue à quatre mains sur l'orgue Cavaillé-Coll de Lunel (Excellent disque Classica, Disque presqu'idéal Musikzen) puis sur l’orgue Merklin de Commentry, un enregistrement « BACH(s) » consacré à la dynastie Bach et comprenant de nombreux inédits (Excellent disque Classica), « Le Rameau d’Olivier », programme de transcriptions par le duo d’oeuvres de Jean-Philippe Rameau (Coup de Cœur Classica, The American Organist). L’ensemble de ces enregistrements à quatre mains est régulièrement diffusé sur les ondes, en France et à l’étranger (France Musique, Europe 1, France Inter, Radio Classique, RCF, RTBF, RAI, American Public Media,…).


Outre une activité de concerts (Festival Pablo Casals, Festivals d’Avignon, du Comminges, Les Riches Heures de la Réole, Printemps des Orgues d'Angers, Toulouse-Les-Orgues, Classique au Port, Festival International d’Orgue de Saint-Louis-des-français de Rome, d’Andorre, de Poblet, de Monaco, de Palma de Majorque, Festival Bach de Chisinau en Moldavie, Victoria Hall de Genève, Palau de la Música Catalana de Barcelone, Salle Philharmonique de Liège, Auditorium Maurice Ravel de Lyon, Philharmonie de Paris, Glasgow University, Théatre Mariinsky de Saint-Petersbourg, Moscow International Performing Arts Center…), le Duo Vernet-Meckler consacre une importante part de son activité à la recherche et au développement du répertoire pour orgue à quatre mains, en collectant des partitions anciennes, manuscrits souvent inédits, et en sollicitant de nombreux compositeurs actuels qui lui dédient des œuvres.


Infos pratiques :

Date de la conférence : Février 2021
Lieu : Gam/ Pianorama 46 Rue Roland Garros 34130 MAUGUIO
Organisation : Vernet-Meckler Organ Duet et Patrick Jago
La participation aux frais est de 20 €.
 À la suite de cette conférence il y aura un mini concert dans le show-room « Pianos d’Exception ».

Crédit photo : Bernard Martinez